Le point sur mes dernières lectures (Pas du tout à jour !)

Ce blog est membre du Jury Bloggueurs Prix Audiolib 2017

Rechercher dans ce blog

lundi 23 novembre 2015

Markus ZUSAK - La voleuse de livres


Ce qui m'a amené a choisir ce livre :
M'arreter sur le livre "Le messager" dans ma librairie et me laisser happer par l'inscription :
"Par l'auteur de la voleuse de livres"... Quoi ??? Un livre qui parle des livres.
Petit tour sur la blogosphère livresque, il parait que ce livre est un chef d'oeuvre !
Et pour cause j'ai également appris que... comme ma précédente lecture "Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire". Ce livre a fait l'objet d'une adaptation cinématographique. Donc double intérêt a la fois pour le livre, et, pour le film
De plus sur une petite sélection de trois livres, c'est encore Fiona qui m'a conseillé de lire ce livre sans hésitation. et elle a eu raison !!!

4eme de Couverture :
Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité. Liesel Meminger y est parvenue. Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s'est arrêtée. Est - ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt inhabituel ou bien sa force extraordinaire face aux événements ? A moins que ce ne soit son secret... Celui qui l'a aidée à survivre. Celui qui a même inspiré à la Mort ce si joli surnom : la Voleuse de livres...

Mon avis :
Le livre : Alors voila, dès les premières pages, on a un dialogue direct avec "la mort"... narration, poésie jolie introduction. Sisi c'est la narratrice du roman....
Premier point : c'est poétique
Deuxième point : Les chapitres se lisent comme du petit lait,  Oui il y'a 632 pages ... mais a ce rythme la... ca va passer a une vitesse folle !
Troisième point : A peine les premières pages lues, j'ai pas envie de refermer le livre. Et j'ai plein de choses a noter par ci par la sur un petit carnet... C'est très bon signe !
En effet, y'a toujours une petite formulation ou une petite citation qui va nous rester,  pour cette histoire sur fond de guerre dans l'allemagne Hitlerienne. Ce sentiment s'estompe peu a peu laissant place a l'histoire et a ses rebondissements pas toujours joyeux, mais les pages se tournent, se tournent et se tournent encore...  Très belle plume de l'auteur qui a soigné les détails, et si le lecteur se sent perdu (ce qui n'arrive pour ainsi dire pas, il revient tout doucement sur le droit chemin car chaque mot, paragraphe, titre est pesé.
On s'attache a Liesel, a son petit monde, a son amour pour les mots et pour les livres. Imaginative, emplie de générosité sous ses airs de voleuse, dans un contexte qui n'est pas forcément réjouissant. la complicité avec son pere et surtout a Max, avec qui elle va lier une tres belle amitié... un joli petit cocktail fait de lecture, d'amitié, de complicité qui va la guerir de ses propres démons.  Il y'a de tres beaux passages poétiques entre eux également. La fin du livre est particulièrement poignante....
Ce livre s'adresse a tout le monde, amoureux des livres ou non, et fut une tres belle lecture pour moi.
Mention particulière a "la secoueuse de mots". et aux échanges poétiqeus entre Max et Liesel



Le Film :
En trois mots : IL EST MAGNIFIQUE
Certes, il y'a pas mal de coupe par rapport au livre mais on ressent parfaitement la complicité entre Liesel et sson pere, et entre Liesel et max. Une très jolie reconstitution historique que je vous recommande vivement. Une magnifique adaptation dont voici la Bande Annonce


J'ai longtemps hésité entre les cinq étoiles et le coup de coeur... et c'est le coup de coeur qui le remporte !!!!


Citations :"Je pourrais me présenter dans les règles, mais ce n'est pas vraiment nécessaire. Vous ferez bien assez tôt ma connaissance, en fonction d'un certain nombre de paramètres. Disons simplement qu'à un moment donné, je me pencherai sur vous, avec bienveillance. Votre âme reposera entre mes bras. Une couleur sera perchée sur mon épaule. Je vous emporterai avec douceur."
Bientôt elle fût entourée de mille morceaux de mots. Les mots. Pourquoi fallait-il qu’ils existent? sans eux, il n’y aurait rien de tout cela. Sans les mots, le führer ne serait rien. Il n’y aurait pas de prisonnier boitillant. Il n’y aurait pas besoin de consolation et de subterfuge pour les réconforter.


"Quelque part au fond d'elle meme se tenaient les ames des mots."

"J'ai aimé les mots et je les ai détestés. Et j'espère en avoir fait bon usage."

Mise à jour du 8/02/16 :
Cliquez ici pour lire le début de ce magnifique bouquin 

3 commentaires:

  1. Je n'ai pas encore fini La voleuse de livre, mais pour l'instant, j'adore. C'est impressionnant comment l'auteur arrive à nous embarquer avec des événements à la fois terrible, mais si simple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est magnifique !!!
      Viens donner tes impressions du coup (et désolé je viens de voir le commentaire) !!!

      Supprimer
  2. Un vrai coup de cœur pour ce roman, j'ai tellement pleuré en le lisant

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas a laisser un p'tit mot !
Merci pour votre visite et à bientôt !