Le point sur mes dernières lectures (Pas du tout à jour !)

Ce blog est membre du Jury Bloggueurs Prix Audiolib 2017

Rechercher dans ce blog

mardi 16 février 2016

Masse critique Babelio #1 : Gustave Flaubert - Le gueuloir (Perles de correspondance)



Afficher l'image d'origine




Pourquoi j'ai choisi ce livre ? :
Dans le cadre de la dernière Masse Critique Babelio de Janvier, J'ai cliqué sur ce livre un peu par hasard par rapport à ce qui pouvait peut être me convenir et j'ai été sélectionné ! Le simple désir de la découverte !

4eme de couverture :
"Écrivons, nom d'un pétard ! Ficelons nos phrases, serrons-les comme des andouilles et des carottes de tabac. Masturbons le vieil art jusque dans le plus profond de ses jointures. Il faut que tout en pète, monsieur."

Le Gueuloir réunit les principales fulgurances glanées dans la correspondance de Gustave Flaubert. Les femmes, les bourgeois, les gens de lettres, l'art, la morale, la politique, la religion : en grand pourfendeur de la bêtise, l’Excessif (tel qu'il aimait à se surnommer lui-même) n'épargne personne. Ripailleur et tonitruant, il se montre tout autant épris d'absolu que sensible jusqu’à la mélancolie : "Notre vie tourne ainsi continuellement dans la même série de misères, comme un écureuil dans une cage et nous haletons à chaque degré".
Compilation percutante d'une correspondance réputée pour sa drôlerie et son intelligence, le Gueuloir constitue l'opportunité de redécouvrir sous un angle inédit l'auteur de Madame Bovary et du Dictionnaire des idées reçues.


Mon avis :
Comme beaucoup, je pense, j'ai découvert Gustave Flaubert alors que je n'étais qu'au collège avec la traditionnelle lecture de Madame Bovary. En bon élève et en bon littéraire, j'ai suivi le "troupeau" en lisant et en commentant le texte.... puis bizarrement, je n'ai plus jamais touché une oeuvre classique de Flaubert après... Bizarre non ? Je sais que vous vous reconnaissez certainement dans ce que j'écris.

Ce n'est que très récemment que j'ai découvert au travers des réseaux sociaux des citations de Gustave Flaubert et cela m'a donné l'envie tout d'abord de lire son Dictionnaire des idées reçues, puis dans un second temps dans le cadre de la Masse Critique, de me positionner pour lire "Le Gueuloir" et enfin découvrir cet "Autre Flaubert", injustement méconnu et je n'ai pas été déçu de ma lecture.

Cette édition présentée par Thierry GILYBOEUF avec des illustrations sympathiques de Daniel Maja, rassemble, tels des aphorismes, des extraits de la correspondance de Gustave FLAUBERT entre 1835 et 1880 avec ses contemporains. On y retrouve des extraits des lettres à Louise COLET dont je pense qu'il fut amoureux... Mais aussi George SAND, Maxime DU CAMP, Louis de CORMENIN (...)

Ce dont il est certain c'est que, comme beaucoup à cette époque, Flaubert savait manier les mots, les polir à la sonorité près, et il est dit qu'avant d' écrire il avait tendance à s'installer à son bureau et a gueuler ses phrases, pour les travailler. C'est une méthode comme une autre, et une méthode qui porte ses fruits.
Ainsi Flaubert s'exprime, parfois avec beaucoup de hargne, parfois avec beaucoup de poésie, mais surtout c'est avec beaucoup de justesse qu'il arrive à toucher son lecteur sur différents domaines tels que l'art l'écriture, les gens, le monde, mais surtout de ce livre, se dégage beaucoup d'amour... l'amour de l'autre, l'amour des mots, l'amour de l'écriture, l'amour de la vie.

J'ai pris plaisir à redécouvrir au travers de ces aphorismes qui parleront à plus d'un, je pense, un Gustave FLAUBERT que je n'imaginais pas, bien loin du cliché Bovaryen, et j'en suis particulièrement heureux, cela va me donner l'occasion de me plonger davantage dans son oeuvre avec un tout autre regard.



Je remercie les responsables de l'opération Masse Critique Babélio et les éditions du Castor Astral pour l'envoi de ce très bel ouvrage qui, soyez en certain aura une très bonne place dans ma bibliothèque.




Citations :

L’avenir est ce qu’il y a de pire dans le présent
à Ernest Chevalier 24 Février 1839




L’amitié n’est que l’égoïsme des gens du cœur

à Ernest Chevalier 29 Mars 1841




C’est une belle chose qu’un souvenir ; c’est presque un désir qu’on regrette

à Ernest Chevalier 15 Mars 1842




Pour qu’on se plaise quelque part, il faut qu’on y vive depuis longtemps.

Ce n’est pas en un jour qu’on échauffe son nid et qu’on s’y trouve bien.

à Caroline FLAUBERT HAMARD le 11 Mai 1843


C’est dans la seconde période de la vie d’artiste que les voyages sont bons ; mais dans la première, il est mieux de jeter dehors tout ce qu’on a vraiment d’intime, d’original, d’individuel.
à Alfred LE POITTEVIN le 13 Mai 1845
Travaille, travaille, écris, écris tant que tu pourras, tant que ta muse t’emportera.
C’est là le meilleur coursier, le meilleur carrosse pour se voiturer dans la vie.
La lassitude de l’existence ne nous pèse pas aux épaules quand nous composons.
à Alfred LE POITTEVIN Septembre 1845


Je crois que le dogme d’une vie future a été inventé par la peur de la mort où l’envie de rattraper quelque chose.
A Maxime Du Camp le 7 Avril 1846

Etre bête, égoïste et avoir une bonne santé,
voilà les trois conditions voulues pour être heureux.
à Louise Colet 6 Aout 1846

Ne nous accrochons-nous pas toujours à notre passé, si récent qu’il soit ?
Dans notre appétit de la vie, nous remangeons nos sensations d’autrefois, nous rêvons celles de l’avenir. Le monde n’est pas assez large pour l’âme ; elle étouffe dans l’heure présente.
A Louise COLET – 15 Aout 1846

Quand on aime, on aime tout ! Tout se voit en bleu quand on porte des lunettes bleues.
L’amour comme le reste, n’est qu’une façon de voir et de sentir. C’est un point de vue un peu plus élevé, un peu plus large ; on y découvre des perspectives infinies et des horizons sans bornes.
A Louise COLET – 23 Aout 1846

Quand on s’aime, on est comme des frères siamois attachés l’un à l’autre, deux corps pour une âme.
A Louise COLET

Ce n’est pas tout d’avoir des ailes.
Il faut qu’elles vous portent.
a Louise COLET – 14 septembre 1846


Je pourrais en mettre des tas d'autres... il y'a toujours un bon mot a découvrir à chaque page !

Bonne journée !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas a laisser un p'tit mot !
Merci pour votre visite et à bientôt !