Le point sur mes dernières lectures (Pas du tout à jour !)

Ce blog est membre du Jury Bloggueurs Prix Audiolib 2017

Rechercher dans ce blog

mercredi 2 mars 2016

Jean-Claude MOURLEVAT et Anne-Laure BONDOUX - Et je danse Aussi - Lecture commune Our Pretty Books Club #5



Livre lu en Février / mars 2016

Pourquoi j'ai choisi ce livre :
Je connaissais Jean-Claude MOURLEVAT pour avoir eu entre les mains ses romans pour adolescents (La rivière à l'envers / l'enfant Océan). J'ai eu l'occasion de le rencontrer il y'a quelques années alors qu'il était venu faire une présentation à l'endroit où je travaillais il y'a quelques années et je dois avouer que j'ai été surpris de revoir le nom sur ce livre, j'ai comme d'habitude lu la quatrième de couverture de l'édition  et c'est de là que j'ai décidé de mettre ce bouquin dans ma wishlist et me le suis procuré en poche dès sa sortie
Je remercie Fiona du blog My Pretty Books de l'avoir mis dans sa sélection mensuelle dans le cadre de son club de lecture  "Our Pretty Books Club" auquel j'ai participé ce mois-ci.

Quatrième de couverture :
Un mail comme une bouteille a la mer. D'ordinaire, l'écrivain Pierre-Marie SOTTO ne répond jamais aux courriers d'admirateurs. Mais cette Adeline PARMELAN n'est pas une lectrice comme les autres. Quelque chose dans ses phrases, peut-être, et puis il y a cette épaisse et mystérieuse enveloppe qu'elle lui a fait parvenir - et qu'il n'ose pas ouvrir. Entre le prix Goncourt et la jeune inconnue, une correspondance s'établit qui en dévoile autant qu'elle maquille, de leurs deux solitudes, de leur secret commun...

Mon avis :

Soyons clairs, la couverture de l'édition de Poche de ce bouquin n'est pas du meilleur gout ! (Pour tout vous dire je me suis dit : "C'est pas l'édition poche, c'est l'édition moche !").
J'adore la couverture de l'édition grand-format que voici ci-dessous, je trouve qu'elle met beaucoup plus le livre en valeur (Editions Fleuve) en lui donnant un petit côté vintage ! Voilà, c'est dit !






Mais vous le savez, les livres sont comme les gens, ils trompent parfois par leur couverture et surprennent par leur contenu.
Ma dernière expérience avec un roman épistolaire m'avait un peu laissé sur ma faim, souvenez-vous c’était avec la bibliothèque des cœurs cabossés de Katarina BIVALD.

Eh bien je dois dire que, le fait d'avoir retenté cette expérience de lecture a été fructueux puisqu’en plus d’avoir eu une jolie surprise avec ce texte, l’expérience de lecture en elle-même a été très plaisante


Nous allons suivre dans cet ouvrage les échanges de courriers entre Pierre-Marie SOTTO, écrivain titulaire du Prix Goncourt, en panne d'écriture et Adeline Parmelan, une de ses lectrices qui lui envoie une enveloppe mystérieuse contenant un manuscrit qu'il refuse de lire. La 
 correspondance va poursuivre et se construire autour de cela..... et d'échanges en échanges, de confidences en confidences  Pierre-Marie et Adeline, vont s'éloigner petit à petit de ce point de départ, se découvrir l'un l'autre et se rendre compte en fait de quelque chose qui va changer leur vie.
J'ai beaucoup aimé les deux principaux personnages de ce texte comme les personnages secondaires qui vont venir se greffer à l'histoire à la demande de Pierre-Marie, sans jamais faire "tache".
C'est un livre avec beaucoup de fraîcheur, beaucoup de réflexions sur la vie, sur l'écriture, sur le bonheur quelque part. Pour Pierre-Marie, cela sera l'occasion de faire un deuil, Pour Adeline, cela sera l'occasion avec l'aide de Pierre-Marie, assurément, de redonner aussi un sens a sa vie. Et pour nous autres, lecteurs, c'est une très jolie écriture a quatre mains que nous offrent les deux auteurs.
Je trouve le personnage d'Adeline particulièrement entreprenant, je ne veux pas en dire plus pour ne pas dévoiler encore une fois une miette de l'histoire, mais cette amitié naissante va bouleverser, pour l'un comme pour l'autre, leur vie. Lorsque j'ai pris connaissance du dénouement, il a fallu que je me remette un petit peu les idées en place pour bien comprendre la chose sans difficulté et avec beaucoup de logique ! J'ai beaucoup aimé les petites pointes d'humour et les bons mots de chacun dans ces échanges, Finalement c'est aussi ce qui fait le petit piment du texte, qui attise notre curiosité, qui fait que chaque fois qu'un mail se finit, on a hâte de connaitre le suivant et donc de continuer le livre jusqu’à la fin.
J'ai eu un peu de peine à quitter ce livre car on s'attache aussi bien à l'histoire qu'aux personnages qui la composent. Je suppose que sur la fin, les auteurs ont délibérément choisi de laisser libre court à l'imagination de lecteur, ce qui n'est absolument pas désagréable.
En clair j'ai passé une excellente lecture et la encore je dois dire que c'est le petit bouquin sympa à lire avec le p'tit chocolat, les p'tites galettes et la p'tite couette... Délicieux, on ne tombe jamais dans la tristesse, au contraire c'est un parfait petit booster pour les temps difficiles.




Citations :
Ceux qui utilisent les points de suspension me rappellent ces types qui font mine de vouloir se battre, qui vous forcent à les retenir par la manche et qui vocifèrent : retenez-moi ou je lui pète la gueule à ce connard ! En réalité, ils seraient bien embêtés qu'on les laisse aller au combat. De même, ces obsédés des points de suspension semblent vous dire : ah, si on me laissait faire, vous verriez cette superbe description que je vous brosserais là, et ce dialogue percutant, et cette analyse brillante. J'ai tout ça au bout des doigts, mais bon je me retiens. Pour cette fois ! On a envie de leur suggérer à l'oreille : laissez-vous donc tenter, mon vieux, ne muselez plus ainsi ce génie qu'on devine en vous et qui ne demande qu'à nous exploser à la gueule. Lâchez-vous et le monde de la littérature en sera sous le choc, je vous le garantis.




Savez-vous qu'il existe de par le monde quantité d'écrivains dont le seul tort est de n'avoir jamais rien écrit ? J'ai la conviction qu'on croise au quotidien ou presque des Proust, des Kafka, des Faulkner qui ne le savent pas et qui restent agents immobiliers, professeur de judo ou moniteurs d'auto-école. J'exagère à peine. A l'inverse, je connais pas mal d'écrivains qui sont les seuls à penser qu'ils le sont, mais c'est un autre sujet.



J'ai reçu votre message comme on reçoit un bonbon.

Je l'ai posé sur ma langue, et je l'ai laissé fondre doucement durant toute la journée d'hier, au gré de mes promenades.


 Ma panne littéraire ? Je vais vous dire la vérité toute crue, et telle que je ne peux pas la dire en public. Vous êtes prête ? Je ne m'intéresse plus à ce que j'écris. Vlan ! Qu'ajouter à ça ? Je ne crois plus à mes personnages. Ils m'emmerdent à peine esquissés. Et je me déteste moi-même à leur courir après, et après leur pauvre histoire. Les gens ne peuvent pas imaginer le désarroi que cela représente pour un écrivain. 



Même si on ne rattrape pas le temps perdu, on peut décider de ne plus en perdre

J’ai besoin de vivre ma vie, de danser, d’être légère et libre. De déployer mes ailes, sans elle.






Voilà, c'est désormais à vous d'aller chercher les autres, il y'en a tout plein et de toutes aussi belles parsemées ça et là dans ce joli roman.  Merci encore à Fiona (Pretty Books) et à son club de lecture "Our Pretty Books club" pour cette jolie lecture !

Je vous souhaite une agréable journée !

8 commentaires:

  1. J'avais beaucoup aimé aussi, c'était rafraichissant et un bon remède contre la déprime. Un peu dans le style "La lettre oubliée", ça tourne beaucoup autour des livres et avec un soupçon de mystère.

    PS : Oui, nouvelle édition avec couverture moche. :')

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "La lettre oubliée" est tout de même moins bon .... J'avais prévu de le relire avec le club et puis non .. d'ailleurs Fiona l'a aussi abandonné !

      Supprimer
  2. Tu me donnes très très envie ❤ surtout que j'adore ces deux auteurs :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vas y sans probleme :-)
      Pour peu que tu aimes les échanges épistolaires, Ils sont assez courts, en poche !

      Supprimer
  3. Ah oui carrément avec le chocolat et tout quoi ?
    Bon ok pourquoi pas.
    Je trouve aussi que l'édition poche n'est pas très jolie et ne représente pas aussi bien l'ambiance du livre que la version grand format.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiii c'est mignonnnet cette histoire !
      Merci pour ton commentaire !!!

      Supprimer
  4. Tiens ! je me le suis procurée ! :) hâte de le lire ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tiens bah lis le quand tu veux !!! Tu viendras m' en dire des nouvelles

      Supprimer

N'hésitez pas a laisser un p'tit mot !
Merci pour votre visite et à bientôt !