Quelques livres en vitrine !

Gael FAYE reçoit le Prix Audiolib 2017 pour son premier roman Petit Pays

Rechercher dans ce blog

mardi 6 décembre 2016

Barbara ABEL - L'innocence des bourreaux


Livre lu en Décembre 2016

Pourquoi j'ai choisi ce livre ? 
C'est suite à la lecture de "Je sais pas" l'un de mes tous derniers coups de cœur en date, écrit par la même auteure que j'ai décidé de me procurer cet opus sorti en poche tout récemment, me permettant ainsi de continuer ma petite "promenade" littéraire dans l'univers de la pétillante auteure belge Barbara ABEL. C'est un fait, je suis fan de thriller psychologique et les recommandations diverses et variées des membres du "Club des mordus de lecture" sur Facebook, m'ont incité à me procurer ce second ouvrage que j'ai pu me faire dédicacer par l'auteure au moment de son achat au Salon du Livre du Var 2016.

4eme de Couverture : 
Dans une supérette de quartier, quelques clients font leurs courses, un jour comme tant d'autres.
Parmi eux, une jeune mère qui a laissé son fils de 3 ans seul à la maison devant un dessin animé , un coule adultère; une vieille dame et son aide familiale, un caissier qui attend de savoir s'il va être papa, une mère en conflit avec son adolescent...
Des gens normaux, sans histoire ou presque... Et puis un junkie qui, en manque, pousse la porte du magasin, armé et cagoulé pour voler quelques dizaines d'euros. Mais quand le braquage tourne mal, la vie de ces hommes et femmes sans histoire bascule dans l'horreur.
Dès lors, entre victimes et bourreaux, la frontière devient mince. Si mince...

Mon avis : 
J'ai aimé ce livre, je viens de le terminer à l'instant, nous sommes le dimanche 4/12/2016 et il est 21 heures 24 à l'heure où j'écris ces lignes.
 Je suis rentré dans l'histoire sans aucun problème, différentes personnes vont faire des courses dans une supérette.... et ça va tourner au cauchemar, OK ! Je n'en dévoilerai pas une miette, la quatrième de couverture le fait très bien. Barbara ABEL a le chic de prendre des situations tout à fait "banales" comme base de ses livres, ainsi le texte peut parler a tout un chacun, ici elle nous entraîne dans une sorte de huis clos s'installant progressivement au fil du texte. Les premiers rebondissements arrivent, la tension et l’oppression se font sentir allant pour moi jusqu’à exprimer une sorte de "Claustrophobie littéraire". C'est direct, percutant, très addictif, ça cogne l'esprit. J'aime beaucoup le style de Barbara ABEL, les caractéristiques de ses personnages sont travaillées, étudiées, ciselées au détail près tout comme les lieux et les situations dans lesquels ils évoluent  (c'est le deuxième roman que je lis de cet auteur et je suis assez conquis !
La forme dans laquelle ce thriller puissant et implacable est écrit, ne m'a pas échappé, un chapitre en appelle un autre et tout est super clair s’enchaîne et est tout à fait compréhensible. C'est vers la fin ou j'ai été un peu plus surpris... j'avoue ne pas avoir bien compris la toute dernière partie du livre, et je reste avec un certain questionnement quant à la notion d'espace-temps dans le texte, cela m'a gêné au point de me demander si je n'ai pas "raté un épisode"! Cela se joue vraiment à quelques petits détails.
Peut-être faudrait-il que je relise les passages concernés pour éclairer ma lanterne, ou dois-je laisser mon idée première faire son chemin ? Le reposer là comme ça ? Serait-ce prendre la fuite ? Échapper à quelque chose ?? Je préfère aller sonder de nouveau les personnages a la recherche d'informations voire de réponses que je n'ai pas saisies. Voilà comment je pourrais exprimer mon ressenti sur cette excellente lecture au demeurant que je gratifie d'un 5 étoiles qui pourrait bien se transformer en coup de cœur une fois mes réponses trouvées. Fluide et addictif ! Un Cauchemar dans la supérette (qui n'a aucun rapport avec des faits réels, en tout cas, pas à ma connaissance.)
Ce qui est certain c'est que je ne lâcherai pas Barbara ABEL de sitôt puisque je projette de lire très bientôt "Derrière la haine" et "Après la fin". Quand ? Je ne sais pas encore !


Cliquez ici pour lire un extrait de l'ouvrage "L'innocence des bourreaux" parus en 2015 aux éditions BELFOND

Citations : 
La vie est un parcours qui se trace au fil du temps, autoroute bien droite pour certains, chemin de croix pour d'autres, quand le destin bascule, quand on arrive à un carrefour, quand il faut choisir un itinéraire.

Prendre à gauche où à droite ?
Continuer d'avancer ou faire demi-tour ?
Quitter les sentiers battus, s'engouffrer dans un sens interdit, s'égarer dans une impasse...


Certaines personnes pensent, et affirment!, qu'on a toujours le choix. C'est faux. Il existe des circonstances où aucune option n'est envisageable

Les promesses sont des mots qui virevoltent, aussi léger qu'un arôme, parfum de vœux évanescents qui s'évanouissent sitôt libérés.

La vie est belle.
Du moins elle pourrait être pire.
Tellement pire.

Dans les films, dans les livres, ça parait tellement simple, un héros pris dans un enchevêtrement poisseux de circonstances, seul contre le monde entier, perdu à l'évidence et, pourtant, au milieu des kilos de merde qui lui tombent sur le coin de la tronche, il parvient à prendre la bonne décision et à prouver son innocence à ceux qui ne juraient que par sa culpabilité.



L'enfance est un manteau dont il est douloureux de se dévêtir quand, dans le monde des adultes, la tempête fait rage.

D'autres livres de Barbara ABEL : 
Ma chronique sur le livre "Je sais pas" lu en Novembre 2016

Ressources :

Présentation du livre par son auteur : 

L'écriture de "L'innocence des bourreaux"


Barbara ABEL - Du théatre au thriller psychologique


Le temps des libraires - France Culture

Métro Belgique - 14/07/16

Actualitté : 14/06/15

Bonne journée ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas a laisser un p'tit mot !
Merci pour votre visite et à bientôt !