Quelques livres en vitrine !

Gael FAYE reçoit le Prix Audiolib 2017 pour son premier roman Petit Pays

Rechercher dans ce blog

samedi 24 décembre 2016

Perrine ROUILLON - Moi et les autres petites personnes, on voudrait savoir pourquoi on est pas dans le livre en plus c'est la première fois que je mets mes bras comme ça

Livre lu en Novembre 2016
Partenariat Editions THIERRY MARCHAISSE

Pourquoi j'ai choisi ce livre : 
On m'a proposé ce livre comme une curiosité, un petit objet littéraire,  pour bousculer un peu ma vision de lecteur ! Quelle belle idée, j'ai bien sur accepté le défi de lire ce livre et d'en écrire quelques lignes. Bien sur, en attendant l'arrivée du livre, je me suis renseigné sur "La petite personne" et me suis rendu compte que ce livre bien qu'il soit unique faisait partie d'une petite série.
Je l'ai reçu très en retard par rapport au moment ou je devais le lire... et je m'en excuse auprès de la personne qui me l'a envoyé, en la remerciant tout de mémé de m'avoir permis de découvrir l'univers de l'auteure Perrine ROUILLON par l'intermédiaire de cet ouvrage curieux et atypique.

4eme de Couverture : 
De loin, ça ressemble a un grabouillage, de près c'est de la "schizo-philosophie", drôle.
Tout étant dans tout, comme d'hab', la petite Personne, c'est toi quand t'es introspectif, mais c'est aussi l'auteur se roulant en boule sur lui même, ca se prend pour Dieu et pour rien, c'est du haïku en dessin, minimaliste, incomparable car vraiment original... et surtout inracontable en dix lignes. Faut voir !
Charlie Hebdo

Mon avis : 
J'adore que l'on me lance des défis, que l'on me bouscule, que l'on arrive a attiser ma curiosité avec des propositions originales. Celle-ci, sous forme de "roman  graphique" en est une. Mais au fait, la petite personne c'est qui au juste ?

"La petite personne est née sur une page d'écriture, d'une ponctuation, une petite spirale que je traçais pour revenir a moi quand je ne trouvais pas les mots. Une petite ligne enroulée sur elle meme qui s'est nourrie de tout ce que je n'arrivais pas a dire pour devenir cet etre intérieur sorte d'idéoghramme du moi qui a noué un dialogue avec mon écriture.
Sur une page sans cases ni bulles, un dialogue tendre et houleux, comico-métaphysique entre deux personnages qui ne sont pas de la même espèce. L'écriture ne pense qu'a s'embarquer dans une narration, le dessin qu'a être sur la page..."

Ou cela peut-il bien les mener ?  (...)
Je voudrais rebondir sur cette phrase :
"L'écriture ne pense qu'a s'embarquer dans une narration, le dessin qu'a être sur la page..." Je n'en suis pas si sur,  L'écriture peut être aussi questionnement, description, échange, aussi bien une forme qu'une contrainte...  Du dessin a l'écriture, entre l'image si minime soit elle et le texte, peut naître une situation, unique, semblable a aucune autre.
La petite personne c'est un petit peu ça, un dessin qui s'étonne de ce qu'il est, et une écriture avec en toile de fond deux "entités" qui se découvrent, qui se dévoilent, en réponse a ce dessin et a des interrogations les plus anodines comme les plus profondes.

Le dessin est-il simplement un moyen d'expression, ou bien plus ?
L'écriture est-elle simplement le reflet de la pensée de son auteur ou bien plus ?

C'est ce a quoi nous allons être confrontés, si on lit attentivement "la petite personne" au delà d'un dessin et d'un dialogue qui va s'engager entre l'auteure et son "gribouillis" qui va... petit a petit prendre vie. Ce gribouillis est-il une, plusieurs personnes ? ou tout simplement peut il relever de l'éphémère ?  est-ce un moyen ou une fin en soi ? La réponse est dans le livre !
C'est très court et assez introspectif tout dépend l'angle avec lequel on choisit d'aborder ce livre.
Ce fut une agréable découverte que ce roman graphique, qui fait partie d'une série que j'ai envie de continuer a découvrir.

C'est drôle parce que c'est la première fois que je découvre ce type de dialogues en tant que tel dans un livre. Je connaissais des films d'animation dans lesquels un dessinateur ajoutait des éléments a un dessin, créait un personnage et au fur et a mesure, ce personnage interagissait avec son environnement.

Pour exemple, car il y'en a d'autres, je citerais une série imaginée par un italien du nom de Cavandoli, intitulée "La Linéa". La petite personne c'est un peu ça.... On gribouille une fois, deux fois, on donne vie a quelque chose et ce quelque chose devient "quelqu'un", l'auteur joue avec, rajoute des éléments et le personnage interagit avec ces éléments.
Je remercie les éditions Thierry MARCHAISSE pour l'envoi de cet ouvrage, ainsi que la gentillesse de Perrine ROUILLON son auteure.



Citations : 
- Qu'est-ce que tu fais?
- Moi ?! Pourquoi, faut faire quelque chose ? Je peux pas juste être ?
- Tu es la pensée de ma main...
- démerde toi avec ça...

"J'ai toujours imaginé que j'écrivais. Que tu étais ma manière d'écrire. Mon style. Un style qui se serait rebellé contre les conventions (....)"

Jésus prit le pain, le rompit et le donna a ses disciples en disant "Prenez et mangez car c'est tout ce qu'il y a".

"Tu crois qu'on a une chance d’être lues
- C'est pour ça qu'on a été crées
- Première nouvelle
- Vous allez pas recommencer
- En tout cas, moi j'ai été créée, la preuve je suis ratée !"

Ressources :

Voici a mes yeux deux ancètres de "La petite personne", et de sa magie car oui a l'écrit comme a l'écran, par le dialogue figé sur un livre, dans un film, l'image a l'écran, il y'a une forme de magie qui opère.
La Linéa :



Humorous Phases of funny faces :



A suivre....

Belle journée


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas a laisser un p'tit mot !
Merci pour votre visite et à bientôt !