Le point sur mes dernières lectures (Pas du tout à jour !)

Ce blog est membre du Jury Bloggueurs Prix Audiolib 2017

Rechercher dans ce blog

dimanche 8 novembre 2015

Dictée

Dictée :

Vous qui savez que toujours « vous », comme d’ailleurs « toujours » et comme d’ailleurs « d’ailleurs » finit sur la lettre commençant « savez », savez-vous que « savez » finit sur celle par où « zèbre » commence ? Si vous ne le savez, savez-vous que « commence », tout comme « commençant » et comme « comme » même, redouble bien la lettre où commence ce « même » ? Savez vous qu’en « d’ailleurs » on gémine la lettre qui commence le « la » et qui commence « lettre » (celle qu’encore on gémine en « celle), qu’en « aussi » se redouble celle qui commence « se »?
Non ? Vous ne savez pas ? Mais vous ne savez rien ?
Sachez donc que « sachez » finit comme « savez », que la lettre qui finit « finit souvent » aussi finit, finit encore « commençant » et toujours se redouble en plein milieu de « lettre », quand rien ne se gémine en « gémine » ou « milieu » et qu’on n’a jamais rien redoublé dans « redouble » !
Vous, par contre, risquez de redoubler souvent, si vous ne savez pas que « risquez » finit par où « zèbre » commence et que « zèbre », « zébu » et « même » n’ont pas sur l' »e » le même accent, mot lui-même dans lequel on gémine la terre qui finit « donc », quand celle encore qui commence « donc » m’a tout l’air de finir « quand ».
Oui, l’exercice est infini, même désespérant, puisque « infini » ne finit même pas sur le graphème qui finit « finit », finit encore le mot « mot », ainsi que le mot « accent » et que le mot « désespérant ».
Pardon, ai-je dicté « graphème » ? Ah ! vous ferez une faute, à moins que vous sachiez la graphie de ce « -phème », qui n’est pas celle du « -fe » de faute. Non ? Vous ne savez pas ?… Et que « mais », comme « jamais », finit comme « toujours » ?… et « pas » et « moins » et « dans », comme « jamais », toujours ? Non ? Mais, est-ce que vous savez quelque chose ?
Et « non » ? Est-ce que vous savez que « non » finit et commence toujours par ce qui finit « rien », par ce qui finit « bien » ?

Jacques Jouet, Des ans et des ânes, 1988.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas a laisser un p'tit mot !
Merci pour votre visite et à bientôt !