Le point sur mes dernières lectures (Pas du tout à jour !)

Ce blog est membre du Jury Bloggueurs Prix Audiolib 2017

Rechercher dans ce blog

vendredi 4 décembre 2015

La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la Tour EIffel
Un livre de Romain PUERTOLAS lu par Grégory BACQUET (Audiolecture)



Pourquoi j'ai choisi ce livre :
Eh bien tout simplement parce que j'ai été séduit par l'humour déjanté et l'imagination fertile de l'auteur Romain PUERTOLAS, et que j'ai apprécié son univers et son précédent roman.

4eme de Couverture : Pour providence Dupois, la vie c'est un peu comme la mayonnaise : plus on s'agite et plus on a de chances de la reussir. Alors que la jeune et jolie factrice parisienne s'apprête à partir en Afrique cgercger la petite fille qu'elle aime le plus au monde, un volcan islandais se réveille, paralysant l'ensemble du trafic aérien européen. D'aéroport en monastère tibétain, commence alors pour elle le plus haletant et le plus prodigieux des voyages. L'amour donne des ailes. Etes vous pret a vous envoler ?

Extrait audio :



Mon avis : 


"Cette histoire est entièrement vraie puisque je l'ai inventée d'un bout a l'autre"
Boris VIAN

C'est par cette citation que commence le livre, et a juste titre, on sent dans la plume et dans l'imaginaire de l'auteur qu'il y'a une nette inspiration (en tout cas pour ce roman) a la Boris VIAN. Le CoeurOMètre en témoigne dès les premières pages avec la définition suivante (totalement imaginaire mais tellement mignonne : "Appareil servant a mesurer la distance entre deux cœurs qui s'aiment."
Ces deux coeurs ce sont ceux de Providence, l'héroine de ce livre et de Zahéra, sa fille adoptive vivant au maroc et malade parce qu'elle a"avalé un nuage" (non je ne dévoilerai rien.... car le passage de l'explication de cette métaphore m'a vraiment plus.... si vous voulez en savoir plus... Lisez !).
C'est particulièrement tendre, sensible et poétique.... Je suis  fasciné par l'imagination de Monsieur Puertolàs.
Au cours du livre, Providence, va rencontrer un maitre pirate chinois, tintinophile, membre d'une caste qui tricote des vètements aux fromage, disciple du "Maitre 90...." Ahurissant, hallucinant, un passage totalement déjanté après un passage poétique, autant dire que cela me donne le sourire. ce maître est celui qui va lui apprendre a voler de ses propres mains. Puis se retrouver dans un monastère de moines tibétains pour faire une méditation afin de canaliser son énergie.  Mais ou l'auteur va t'il chercher tout ca... Avec des références aux magiciens et a la magie, plein de références cinématographiques et a notre société actuelle ... Tout ce qui me plait décidément... Il y'a aussi bien sur des références au fakir, héros de son précédent roman. Poésie et loufoquerie se côtoient agréablement. Il parait même que Francois HOLLANDE et Barack OBAMA Seraient de la partie !
C'est un livre qui se lit assez vite, toutefois il n'est pas exempt de petits défauts :
La scène s'ouvre par la visite de monsieur Léo MACHIN, aiguilleur du ciel a Orly de profession, qui se trouve chez son coiffeur, a qui il est dit qu'il va raconter l'histoire incroyable de sa factrice... Providence DUPOIS qui un jour s'est mise a voler de ses propres mains...
Page 149, le narrateur (qui n'est plus Léo machin depuis bien longtemps... parle de Léo MACHIN... a la troisième personne...) Dommage ...ou pas... la fin du roman est plutot surprenante, et pleine de bons mots et de poésie dans ces temps de crise. L'histoire m'a transporté sans que je ne me doute de la chute et de la fin... l'histoire peut paraitre un peu grosse mais il faut parfois s'attacher a des petits détails pour en comprendre la subtilité !
Concernant la lecture audio, Le texte n'est pas toujours respecté sur quelques fins de phrases, ou des phrases que l'on retrouve deux fois. Ce n'est pas très grave, la poésie et  l'absurde de certaines situations sont  bien présents... J'aurais peut etre préféré pour les moments un peu loufoques de ce texte, une voix un peu plus "enlevée", enjouée a certains moments. En revanche je connaissais les talents de chanteur de Grégory BACQUET mais pas ceux de comédien. Découverte pour moi a ce niveau la !

Si j'ai qualifié "L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa" de coup de cœur, je reste un peu plus réservé quant-a ce roman, bien que j'aie été surpris agréablement par la fin et compte tenu de ses petits défauts... qui n'en sont peut être pas mais cela m'a sauté aux yeux et je n'arrive pas a me défaire de ce détail...et j'accorde donc a ce livre que j'ai toutefois apprécié un joli petit quatre étoiles. Texte poétique, sensible absurde et loufoque par endroits, qui vous fera toutefois passer un bon moment de lecture .

Pour le reste, oubliez vos soucis et prenez l'avion pour un vol 4 étoiles.



Citations : 
Nous vivons dans un monde mobile dans lequel rien n’est permanent, rien n’est éternel. Tout change autour de nous, tout change a l’intérieur de nous, tout va si vite. Si tu peux trouver, au milieu de ce chaos, ton point fixe, le point fixe de ton univers, ne le lâche jamais. Il t’aidera dans les moments de changements et de doute, lorsque l’on détruira tout autour de toi, tous tes repères, toutes tes maisons et tes habitudes.

Dans les bons livres, les bons films, les histoires terminent toujours bien.  Les gens qui se battent dans la vie ont besoin d’histoires qui finissent bien. On a tous besoin d’espoir, vous savez.

"Un coeur c'est un peu comme une grosse enveloppe"

Pour en savoir plus : http://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/romain-puertolas-on-pourrait-trouver-plusieurs-morales-dans-mon-nouveau-roman-7776229989

5 commentaires:

  1. Je le note, il m'avait tenté à sa sortie et puis je l'ai, oups, oublié!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pauline, je te l'échange si tu veux... Tu me fais découvrir quelque chose et je t'envoie mon exemplaire papier (Parce que je me suis procuré la version papier aussi !)

      Supprimer
    2. En ce moment je n'ai que deux ouvrages à échanger : Mudwoman de Joyce Carol Oates et Profession du père de Sorj Chalandon. Voici mes billets :
      - https://entrelespages.wordpress.com/2015/10/25/mudwoman/
      - https://entrelespages.wordpress.com/2015/07/14/profession-du-pere/
      Profession du père est un SP, il manque le code barre. (Je peux t'envoyer les photos des ouvrages).
      C'est tout pour le moment :(
      Sinon, ta proposition est alléchante. Je veux bien même t'envoyer les deux s'ils t'intéresse.

      Supprimer
    3. Va pour le sorj Chalandon !
      On fait ca comment ??

      Supprimer
    4. OK je te fais un petit mail !!!

      Supprimer

N'hésitez pas a laisser un p'tit mot !
Merci pour votre visite et à bientôt !