Le point sur mes dernières lectures (Pas du tout à jour !)

Ce blog est membre du Jury Bloggueurs Prix Audiolib 2017

Rechercher dans ce blog

mardi 23 février 2016

Lecture Audio : Michel BUSSI - Nymphéas noirs




Pourquoi j'ai choisi ce livre :

Depuis quelques temps, j'étais attiré par "Un avion sans elle", autre livre de Michel BUSSI de part son histoire et le pitch de sa quatrième de couverture. Ayant une PAL grossissante, j'ai repoussé mon achat de ce livre (que je lirai très bientôt dans le cadre d'une lecture commune...) Et voila qu'Audiolib est passé par la avec son lot de surprises pour proposer le mois dernier la version audio de Nymphéas noirs.
O ! Joie ! Découvrir un nouvel auteur et en audio ! C'est donc avec plaisir que je vous parle aujourd'hui de ce livre.

4Eme de couverture :

Tout n'est qu'illusion, surtout quand un jeu de miroirs multiplie les indices et brouilles les pistes.
Pourtant les meurtres qui troublent la quiétude de Giverny, le village cher à Claude MONET, sont bien réels. Au cœur de l’intrigue, trois femmes : une fillette douée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit et sait tout. Et puis bien sur, une passion dévastatrice. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées, dont les fameux Nymphéas noirs. Perdues ou volées, telles les illusions quand passé et présent se confondent et que jeunesse et mort défient le temps.

Mon avis :
Au moment ou je vous écris ces quelques lignes, je viens de terminer l'écoute de ce livre audio.
Je suis frappé par toute la documentation réalisée et réunie par l'auteur autour de ce roman, et me suis même surpris a aller vérifier certaines informations qui se sont avérées vraies concernant l'affaire du Musée MARMOTTAN entre autres. les multiples allusions littéraires, a l’œuvre de Louis ARAGON. L'omniprésence des impressionnistes dont est issu le peintre Claude MONET.

Je n'ai aucune envie de dévoiler quoi que ce soit de l'intrigue de ce livre, par peur de trop en dire, par peur de gâcher le plaisir de lecture ou d'écoute. Je pense que la quatrième de couverture est suffisamment énigmatique et évocatrice de la part de mystère de ce roman.
C'est un véritable petit chef d'oeuvre d'impressionnisme. une toile de maître qui se dessine en huis clos sous nos yeux. Chaque couleur du tableau est savamment dosée, chaque coup de pinceau est placé au bon endroit. J'ai découvert énormément d'informations sur la ville de Giverny, sur Claude MONET mais j'ai également découvert d'autres peintres au travers de cette écoute. J'ai pris plaisir a déambuler dans les rues de Giverny touchées par ces multiples meurtres.

Tout ceci n'aurait pas été possible sans le talent de la comédienne qui a lu ce texte, Colette SODOYEZ et qui a donné vie d'une manière excellente à tous les personnages, qui a su donner un charme particulier à ce texte, rendant chaque chapitre attractif et "visuel".

Attention, ce livre est truffé de descriptions, se lit dans la durée, s'observe, se savoure, chaque détail peut compter... Chaque piste est importante.
Son écriture  peut rebuter les personnes non familières avec  la peinture, l'art et son histoire. On pourrait lui reprocher une longueur et une trop grande richesse de ces détails. Je pense moi même, sans aucune certitude toutefois que j'aurais peut-être lâché le livre a cause de ce petit bémol non négligeable si je l'avais seulement lu.
C'est en regard de ce seul point faible que je ne lui donne pas le coup de cœur.

Concernant la définition des personnages, elle est parfaite, claire, et donne toute sa part de dynamisme au roman lui donnant ainsi une forme de vie. Voix d'enfants, voix d'adultes, voix séniles masculines comme féminines (La mamie centenaire m'a particulièrement touchée.) Vous l'avez compris, ce fut une excellente lecture pour ma part. Tout ce que j'attends d'un livre audio !!!


tous les livres sur Babelio.com


J'ai à nouveau rendez-vous avec cet auteur bientôt en lecture commune pour lire "Un avion sans elle" ! J'ai hâte. et j'ai envie de découvrir de nouvelles œuvres de cet auteur.

Citations :
Il n'y a pas d'amour heureux...à l'exception de ceux que notre mémoire cultive… A jamais, pour toujours


Extrait Audio : 


Se procurer ce livre chez notre partenaire Audiolib 

Durée 13h40 sur 2 CD MP3

Bande sonore : Dans ce roman, la chanson  "Stairway to Heaven" de Led Zeppelin est citée. Je vous propose de l'écouter ci-dessous dans une version live :



Je remercie le service presse d'Audiolib pour m'avoir permis d'écouter ce texte et de découvrir cet auteur.

10 commentaires:

  1. Jamais lu un Bussi de ma vie mais j'en entend beaucoup de bien! Peut-être après la fac...
    Bisous =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hihi !!! Est-ce que cela te plairait ?
      D'autant que le prochain livre du monsieur s'intitulera "Le temps est assassin" et ... se passe en Corse...
      Bisous :-)

      Supprimer
  2. c'est vraiment mon préféré même si les autres sont vraiment excellent aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On verra bien, très bientot ! puisque j'ai prévu de lire "Un avion sans elle"
      Et le prochain livre va sortir tout bientot aussi ! Il m'attire parce qu'il se passe dans une région que j'affectionne tout particulièrement

      Supprimer
  3. C'est hyper ingénieux, la chute est trop bien trouvée ! Haha bien la petite vidéo Led Zep. =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est sympa la version live :-)
      Ah c'était pas mal oui !!!
      :-)

      Supprimer
  4. J'ai "N'oublier jamais" dans ma PAL de cet auteur, j'ai hâte de le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas ce livre
      Pour ma part, j'ai "Un avion sans elle" et "Maman a tort"
      Le 5 Mai j'irai faire un tour en librairie car son prochain livre sort.
      Il a pour titre : "Le temps est assassin"

      Supprimer
  5. J'ai lu ce roman l'automne dernier et j'ai vraiment apprécié. J'ai aimé le cadre, le thème et l'originalité de la structure ; je n'ai pas vu la chute arriver !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai beaucoup aimé aussi :-)
      C'est un peu le fort des romans de Bussi ! Ne pas voir les chutes arriver, mais également, faire en sorte que le coupable ou le meurtrier ne soit jamais celui que l'on croit et ce jusque dans les dernières lignes. L'art du "Switch" a la Bussi !

      Supprimer

N'hésitez pas a laisser un p'tit mot !
Merci pour votre visite et à bientôt !