Quelques livres en vitrine !

Gael FAYE reçoit le Prix Audiolib 2017 pour son premier roman Petit Pays

Rechercher dans ce blog

vendredi 27 mai 2016

Jean-Paul DIDIERLAURENT - Le reste de leur vie

COUV-DIDIERLAURENT-Le-reste-de-leur-vie-PL1SITE

Livre lu en Mai 2016

Pourquoi j'ai choisi ce livre ?
Je suis tombé par hasard sur ce livre en écoutant Bernard LEHUT sur RTL.
Je n'ai pas voulu écouter sa chronique.
J'avais beaucoup aimé les personnages et l'histoire de son premier roman "Le Liseur du 6h27"
 et j'ai décidé d'aller me procurer ce livre.

4eme de Couverture :
Comment au fil de hasards qui n'en sont pas, Ambroise le thanatopracteur amoureux des vivants et sa grand-mêre Beth vont rencontrer la jolie Manelle et le vieux Samuel, et s'embarquer pour un joyeux road trip en corbillard, ) la recherche d'un improbable dénouement...
Un conte moderne régénérant, ode à la vie et à l'amour des autres. Tout lecteur fermera heureux, ému et réparé, ce deuxième roman qui confirme le talent de Jean-Paul DIDIERLAURENT.



Mon avis (Risque de Spoiler) :

Tout d'abord, laissez moi vous parler de l'objet livre dont la couverture brillante, est plutôt belle et agréable au toucher.
Dès les premières pages, nous faisons la connaissance de Manelle, une aide à domicile plutôt joviale et pimpante, puis d'Ambroise, thanatopracteur amoureux des vivants. Nous allons au détour des chapitres, prendre place dans leur quotidien, Manelle entourée de personnages à la fois simples, originaux  et attendrissants de part leur grand age, puis Ambroise, célibataire endurci, vivant chez sa grand mère Beth, une mamie gâteau adorable mais assez renfrognée. Nous allons faire la connaissance aussi du coté d'Ambroise d'une personne avec un coté un petit peu décalé, Roland BOURDIN le responsable de l'entreprise dans laquelle il travaille et nous immerger dans son quotidien. Du coté de Manelle, toute une galerie de personnages attachants dont Samuel. C'est grâce a lui qu'Ambroise, Manelle et Beth vont se rencontrer... C'est un peu le petit protégé de Manelle, Samuel est atteint d'une maladie grave, il ne lui reste plus longtemps à vivre et c'est pour lui que Manelle, Ambroise et Beth vont faire un petit road-trip entre la France et la Suisse. Mais qui est-il vraiment ?
L'histoire se lit plutôt vite, les chapitres sont assez courts, mais j'ai ressenti un malaise à la lecture de ce livre pour la vie d'Ambroise, préférant le positivisme de Manelle. Il y'a des petits moments cocasses, une rencontre, des destins qui vont évoluer, de légers rebondissements et une fin bâclée... un parti pris par l'auteur qui m'a assez déçu... avait-il envie de finir son roman trop vite. Il y'a un contraste évident entre Ambroise et Manelle, beaucoup plus marqué par le côté négatif ce qui a occasionné chez moi une perte d’intérêt pour l'histoire et le livre... J'ai essayé de me raccrocher à la fin de l'histoire mais, l'ayant trouvée "tirée par les cheveux",  je ressors vraiment mitigé de cette lecture. Je ne nie pas qu'il y'a aussi des moments drôles et positifs dans le bouquin. Des faiblesses ressenties malgré les différentes tentatives de l'auteur pour rehausser l'histoire (histoire d'amour, désamorce d'un secret trop lourd) me laissant dubitatif sur un sentiment amer de "tout ça pour ça"... dommage.
Un livre bien inférieur à son aîné qui mérite un petit 3 étoiles au compteur ! Dommage !




Citations : 


Mais qu’est-ce que vous croyez ? S’emporta Ambroise. Qu’il y a deux catégories de gens dans la vie, les bons et les méchants, ceux qui s’occupent des vivants et ceux qui s’occupent des morts, ceux à sang chaud et ceux à sang froid. Que parce que je soigne, oui mademoiselle, on dit soigner aussi pour ça, parce que soigne des défunts, des dépouilles, des cadavres, des macchabées, appelez ça comme vous voulez, je ne vaux pas plus que la vermine qui les envahit si je n’interviens pas.

Alors si vous me demandez pourquoi je fais ce métier, je vais vous répondre d'un exemple : parce que c'est plus facile pour une mère d'embrasser le front d'un fils qui paraît dormir dans une éternité paisible que de rester hantée tout le reste de sa vie par l'image d'un visage ravagé par la mort.

Ressources : 
On en parle sur RTL avec Bernard LEHUT

Dans quelle éta-gère sur France 2

Bonne journée !

1 commentaire:

  1. Il voyage en ce moment dans mon cercle de lecture et il est à la maison. Je suis bien curieuse. J'ai bien aimé Le Liseur du 6h27 mais je pense que je dirai la même chose avec ce nouveau roman : l'auteur a besoin d'un bon éditeur !

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas a laisser un p'tit mot !
Merci pour votre visite et à bientôt !