Quelques livres en vitrine !

Gael FAYE reçoit le Prix Audiolib 2017 pour son premier roman Petit Pays

Rechercher dans ce blog

vendredi 26 août 2016

Elodie LLORCA - La correction



Livre lu en Aout 2016
Rentrée littéraire Aout 2016
lauréat du Prix Stanislas du meilleur 1er Roman 2016

Pourquoi j'ai choisi ce livre :

Clairement a partir du pitch et des premières lignes du roman. Ce livre fait partie de la rentrée littéraire d'Aout 2016

4eme de Couverture :
Une seule lettre change et tout est déréglé. Le narrateur va l'apprendre a ses dépens quand après avoir travaillé quelques temps dans une papèterie, il décide de devenir correcteur professionnel. Il y est d'autant plus résolu que sa mère a toujours cru qu'il était prédestiné à ce métier. Il est embauché à ce poste dans Revue du Tellière, dirigée par Reine, un femme autoritaire et dominatrice qui va bientôt exercer sur lui son emprise. Reine le fascine autant qu'elle l'inquiète.
L'aventure se complique lorsqu'il constate que des coquilles sont systématiquement ajoutées après coup sur son jeu de copies. Il soupçonne bientôt Reine de les glisser là délibérément afin de le prendre en faute. Mais bientôt, des coquilles d'une tout autre nature font leur apparition...
Dans ce premier roman au style incisif, Elodie LLORCA nous livre une fable savoureuse sur les pièges de l'inconscient et les sortilèges du langage.

Mon avis :
J'ai lu, que dis-je, dévoré avec attention ce livre. mais il m'a manqué un petit quelque chose pour bien en comprendre la finalité. Très certainement une de mes prochaines relectures tant ce livre se lit très facilement. ou tous les mots ont leur importance, j'imagine ce livre pourtant simple au premier abord comme un livre à tiroirs qui n'a pas encore révélé toute sa subtilité. Cette chronique est peut-être la plus courte que j'ai pu faire jusqu’à présent, mais je n'ai pas dit mon dernier mot. J'y reviendrai.

Ça commence comme ça : 
« Depuis quelque temps, je soupçonnais ma patronne de volontairement introduire quelques coquilles dans la copie afin de pouvoir me prendre en faute. J'avais ce jour-là relevé le mot roulure étrangement substitué à celui de coulure. »


Ressources : 

Edward HOPPER - Nighthawk

Voir l'article concernant ce livre dans "L'humanité" du 18/08/16

Mise a jour 02/11§16 : Dans quelle étagère sur France 2

Bonne journée !

4 commentaires:

  1. Je l'ai lu aussi et ai ressenti la même chose que toi, c'est un livre à tiroirs qui joue sur la polysémie des mots. J'ai beaucoup aimé et ai trouvé le livre très original.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il ferait bien l'objet d'une relecture mais le temps me manque !

      Supprimer
  2. Le résumé est mystérieux, je me demande ce que cela peut donner. Merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas a laisser un p'tit mot !
Merci pour votre visite et à bientôt !