Le point sur mes dernières lectures (Pas du tout à jour !)

Ce blog est membre du Jury Bloggueurs Prix Audiolib 2017

Rechercher dans ce blog

jeudi 4 août 2016

Jean ECHENOZ - Envoyée Spéciale



Livre audio écouté en Juillet 2016


Pourquoi j'ai choisi ce livre :
Mon premier essai avec l'oeuvre de de Jean ECHENOZ ayant été un abandon (voir cet article)  j'ai décidé de retenter avec un autre extrait de l'auteur en l’occurrence son dernier livre en date : Envoyée spéciale. paru au mois de juin chez Audiolib.  

4eme de Couverture :
Constance était oisive, on va lui trouver de quoi s'occuper. Des bords de Seine aux rives de la mer Jaune, en passant par les fins fonds de la Creuse, rien ne devrait l’empêcher d'accomplir sa mission. Seul problème : le personnel chargé de son encadrement n'est pas toujours très bien organisé.

Mon avis :
J'ai décidément beaucoup de mal avec l'oeuvre de Jean ECHENOZ.
Un style d'écriture particulier, une intrigue certainement intéressante à laquelle je n'ai pas accrochée. des parties inégales, une certaine légèreté, des digressions insolites qui m'ont fait douter sur les intentions de l'auteur quant à cette oeuvre et petit à petit perdre le fil de mon écoute, L'interprétation de Dominique PINON, qui demeure un excellent comédien, notamment pour ce genre d'exercice vocal dont le ton enlevé, sarcastique et humoristique par moment, donne une certaine couleur à cette enquête policière. Malheureusement, bien que le comédien y ait contribué, cela n'a pas suffi pour m'accrocher totalement, bien que l'oeuvre soit acclamée par de véritables critiques littéraires (ce que je ne suis pas ! - Voir les ressources)  et bien comprendre ce livre. J'en suis désolé. 

tous les livres sur Babelio.com


Citations :

On oublie trop souvent que les jambes des femmes leur sont également utiles pour avancer : on les tient tellement pour des objets d’art qu’on tend à négliger cet usage fonctionnel.

[...] rien n'est ennuyeux comme les récits de rêve. Même s'ils ont l'air à première vue drôles, inventifs ou prémonitoires, leur prétention de film à grand spectacle est illusoire, leurs scénarios ne tiennent pas debout ; voudrait-on les tourner que leur production coûterait une fortune en casting, figurants, construction de décors, déplacements d'équipes et location de matériel - quand bien même de nos jours, grâce aux effets spéciaux, on peut faire beaucoup de choses en réduisant les coûts -, tout cela pour une audience à coup sûr nulle, sans retour sur investissement. Mauvaise idée. A de nombreux égard, le rêve est une arnaque.

Qu'elles soient de douleur, d'émotion, de joie voire de deuil, les larmes ont en effet du bon. Peu importe au fond ce dont elles témoignent, tant elles soulagent et tant, s'écoulant de nos yeux, c'est tout le corps qu'elles apaisent. . Et soit dit en passant, ce phénomène concerne peu ou prou tout ce que ce corps expulse : dès l'instant où quelque chose de liquide, solide ou gazeux s'échappe de l'organisme - soit une dizaine de modes d'évacuation possible qu'on s'abstiendra de détailler-, c'est chaque fois, du sublime au trivial, un plaisir spécifique. A des degrés divers et quoi qu'on en dise, c'est toujours plutôt bon. Il n'y a que transpirer qui ne l'est pas toujours - encore que ce soit, au sauna, au hammam pas si mal - et bien sûr saigner, qui est franchement discutable.

Extrait audio :




Se procurer ce livre audio chez notre partenaire Audiolib

Ressources :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas a laisser un p'tit mot !
Merci pour votre visite et à bientôt !