Le point sur mes dernières lectures (Pas du tout à jour !)

Ce blog est membre du Jury Bloggueurs Prix Audiolib 2017

Rechercher dans ce blog

mardi 1 novembre 2016

Jean d'Ormesson - Guide des égarés


Livre lu en Octobre 2016

Pourquoi j'ai choisi ce livre : 
Son titre m'a fait penser a la parabole biblique du berger cherchant à rassembler les brebis égarées du troupeau, son petit format, les quelques lignes que j'en ai lues avant de me décider ont eu raison de moi. J'avais déja lu des écrits de Jean d'Ormesson il y'a quelques temps et y avait trouvé, une sorte de luminosité, et les questions philosophico-métaphysiques ne m'ont jamais fait peur.

4eme de Couverture :

Nous ne savons ni pourquoi nous sommes nés ni ce que nous devenons après la mort. Nous sommes tous des égarés.
C'est à la question "Qu'est-ce que je fais là? " que s'efforce de répondre ce manuel de poche qui n'a pas d'autre ambition de décrire avec audace, avec naïveté, avec gaieté ce monde peu vraisemblable où  nous avons été jetés malgré nous et de fournir vaille que vaille quelques brèves indications sur les moyens d'en tirer à la fois un peu de plaisir, et s'il se peut, de hauteur."

Mon avis : 
En rédigeant ces quelques lignes, j'avoue que j'ai peur...
J'ai peur car évoquer un texte de Jean D'Ormesson n'est pas chose facile, surtout pour le modeste blogueur que je suis, qui ne lit que depuis 1 an et demi, qui a, tout de même certaines connaissances littéraires, et qui aime, par moments, sortir de sa zone de confort principale, qui, elle aussi à bel et bien évolué -assez positivement d 'ailleurs- depuis que ce blog existe. La carrière de Jean D'Ormesson est importante tout autant que ses distinctions font de lui un homme de lettres (un homme de l'être) reconnu par ses contemporains. Une personnalité importante du monde littéraire. Donc, j'espère, malgré mon appréhension, que vous ne me tiendrez pas rigueur si toutefois mon texte semble imparfait, mon raisonnement pas assez "poussé", le but du jeu etant de donner un avis en toute subjectivité qui soit le plus clair et le plus simple possible tout en essayant au mieux de me faire comprendre, et sans me laisser influencer par les multiples blogs qui ont du parler de ce livre sur la toile.
Le texte quatrième de couverture est un extrait de l'ouvrage et je trouvais important de vous le recopier dans son intégralité, car vous allez voir, comme moi je viens de le voir a l'instant même, une petite différence, qui vient de me sauter aux yeux :

Je cite :
Disons le sans ambages : Le manuel que vous êtes en train de lire est tout sauf un traité de philosophie. Il n'en présente ni la rigueur ni le savoir, ni la sévérité un peu triste. Il n'a pas d'autre ambition que de décrire avec audace, avec naïveté, avec gaieté, ce monde peu vraisemblable ou nous avons été jetés malgré nous  et de fournir vaille que vaille quelques brèves indications sur les moyens d'en tirer a la fois un peu de plaisir, et, s'il le peut, de hauteur.

Eh bien je ne suis pas d'accord avec ces mots la car, même si les textes qui composent chacune des 29 notions exposées a l'usage des "égarés" que nous sommes, il n'en demeure pas moins que les notions qui y sont exposées relèvent clairement d'un questionnement philosophique et scientifique.  L'eau, l'air, la liberté, le bonheur, la joie, le mal, le plaisir, la justice sont autant de mots que l'on retrouve soit dans des recueils scientifiques, soit dans des recueils philosophiques. De plus, Jean d'Ormesson convoque dans son ouvrage pour étayer ses propos, des auteurs tels que Pascal, Spinoza, Descartes (...) qui sont des philosophes bien évidemment. On pourrait effectivement considérer cet ouvrage comme un petit traité d'ouverture philosophique, qui aurait tout autant sa place sur les tables d'étudiants que chez les plus curieux d'entre nous a l'égard des questions métaphysiques qu'il aborde. Certes, L'élégance avec laquelle l'auteur met en rapport chaque notion, fait que ce petit manuel est très instructif, et les éléments s'imbriquent de la plus petite et la plus insignifiante notion, a ce qui peut nous paraitre plus grand que tout, avec un regard parfois cruel et une analyse absolument pertinente. Ce livre est a mettre entre les mains des curieux qui n'ont pas peur des mots, qui n'ont pas peur des opinions parfois tranchées et tranchantes... Et au dela du fait de se dire que "nous passons", nous savons d'ou nous venons, nous savons ou nous allons, que le monde evoué a disparaitre, entre les lignes, avec un sens de la formule bien a lui, l'auteur nous envoie des petites respirations, des petites ondes positives, nous dit que malgré tout cette vie est belle., Un livre qui s'apprécie sur la durée, qu'il ne faut pas hésiter à lire, relire et re-relire pour en comprendre les subtilités et le sens. Une porte qui n'est pas ouverte a tout le monde et un chemin qu'il faut emprunter en toute tranquillité sans précipitation, prendre le temps de comprendre, un livre qui donne a réfléchir sur notre condition ici-bas. Une bonne lecture interessante autant qu'intelligente pour ma part !

tous les livres sur Babelio.com

Cliquez ici pour Feuilleter le livre

Citations :
( à Venir)


Ressources : 

La grande librairie Spéciale Jean d'Ormesson



 Bernard LEHUT en parle sur RTL

Un livre un jour - France 3

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas a laisser un p'tit mot !
Merci pour votre visite et à bientôt !