Quelques livres en vitrine !

Gael FAYE reçoit le Prix Audiolib 2017 pour son premier roman Petit Pays

Rechercher dans ce blog

samedi 5 novembre 2016

Page 142 - Le club des infatigables lecteurs #1 (1)

Bonsoir à tous. 
Aujourd'hui j'ai assisté dans ma librairie habituelle a une réunion de lecteurs dont le but était de partager des coups de cœurs littéraires récents ou anciens. Un rendez-vous agréable agrémenté de boissons fraîches et chaudes que nous ont concocté nos libraires fétiches.
Bien évidemment, pour ma part, j'ai présenté l'un de mes coups de cœurs  : Les gens dans l'enveloppe de Isabelle MONNIN et Alex Beaupain. J'ai volontairement choisi ce livre a cause de sa parution toute récente en poche et ai pris autant de plaisir a présenter mon coup de coeur qu'a écouter ceux des autres dans une ambince conviviale et chaleureuse.

Je vous mets ici les références de quelques livres présentés :

Hilarion - L'énigme des fontaines mortes
de Christophe ESTRADA chez Actes Sud


Hilarion 


Automne 1776, Aix s'anime : les hommes du Parlement font leur rentrée après avoir passé les mois d'été dans leur villégiature. De Toulon, arrive la rumeur des frasques des fils de bonne famille qui servent le roi dans les Gardes Marines. Une jeunesse plus dissipée, plus insolente, plus violente... Mais les apparences sont trompeuses. Dans l'ombre du vieux palais comtal, le drame se noue. Le chevalier Hilarion, dont la réputation d'investigateur n'est plus à faire, est sollicité pour débusquer l'auteur de mises en scène autant macabres que scandaleuses. La noblesse d'Aix enterre ses morts, Hilarion poursuit ses fantômes




Hilarion - L'araignée d'Apollon
de Christophe ESTRADA chez Actes Sud BABEL (Poche)



Versailles, février 1777. Le chevalier Hilarion de S. et son fidèle valet Pierre découvrent le château de Versailles, vaste labyrinthe où se nouent et se dénouent des alliances secrètes. Le pouvoir de Louis XVI est d’autant plus fragile que la reine n’a pas encore donné l’héritier attendu par une cour à l’affût des moindres rumeurs. Chargé par le jeune roi de retrouver une correspondance dérobée à Marie-Antoinette, des lettres qui ont servi à alimenter des libelles infamants, Hilarion bute sur le cadavre de M. de Rancy, principal suspect dans cette affaire. Quelle direction prendre alors ? Pourra-t-il compter sur son cousin, Hector de Simiane, une tête si légère ? Quel rôle la charmante Toinette, dont Pierre ne tarde pas à tomber amoureux, joue-t-elle dans cette macabre comédie ? Pourquoi ce fat de Montmort n’a-t-il de cesse de provoquer le chevalier ? Quelles sont ces ombres qui se glissent à la tombée de la nuit dans le vieux parc glacé ? Les questions s’accumulent, les morts aussi.
Cette enquête s’inscrit dans la continuité du premier roman de Christophe Estrada. Ici, l’auteur offre une visite inattendue et singulière d’un Versailles nocturne et inquiétant, avec sa population servant davantage ses propres intérêts que ceux du roi, un univers de manipulations qui entraîne le lecteur dans les couloirs de service, dans la ménagerie laissée à l’abandon, plutôt que dans les salons d’apparat où se presse une autre ménagerie avide de ragots et de bons mots.
Et sur les terrasses du château, le roi, solitaire, observe ses courtisans…

Délire d'amour
de Ian Mc Ewan - Folio



La vie tranquille de Joe Rose, faite de bonheur conjugal et de certitudes scientifiques, bascule le jour où il est impliqué dans un accident mortel. Parce qu'il se sent coupable, mais surtout parce qu'il fait ainsi la connaissance d'un jeune homme, Jed, qui lui voue sur-le-champ un amour aussi total qu'inexplicable, aussi chaste que dévorant. Car Jed, qui veut guérir Joe de son athéisme, est convaincu que leur rencontre a été voulue par Dieu, et que cet amour est forcément réciproque. Débute alors un harcèlement terrifiant, qui bouleverse l'existence de Joe et le confronte à ses propres démons...
Délire d'amour, sommet d'humour noir et de cruauté, constitue un nouveau tour de force de Ian McEwan, qui nous plonge au cœur d'une obsession destructrice et contagieuse, où l'amour est plus dangereux que la haine.


L'interet de l'enfant - Ian McEwan
Collection Du monde entier, Gallimard

 

À l’âge de cinquante-neuf ans, Fiona Maye est une brillante magistrate spécialiste du droit de la famille. Passionnée, parfois même hantée par son travail, elle en délaisse sa vie personnelle et son mari Jack. Surtout depuis cette nouvelle affaire : Adam Henry, un adolescent de dix-sept ans atteint de leucémie, risque la mort. Les croyances religieuses de ses parents interdisant la transfusion sanguine qui pourrait le sauver, les médecins s’en remettent à la cour. Après avoir entendu les deux parties, Fiona décide soudainement de se rendre à l'hôpital, auprès du garçon. Mais cette brève rencontre s’avère troublante et, indécise, la magistrate doit pourtant rendre son jugement. 

Dans ce court roman, Ian McEwan allie avec justesse la froideur de la justice à la poésie et à la musicalité qui imprègnent la vie des personnages. Dans un style limpide, il crée une ambiance oppressante et fait preuve d’une complexité thématique impressionnante. Les certitudes se dérobent : où s’arrête et où commence l’intérêt de l’enfant ?


Les gens dans l'enveloppe
d'Isabelle MONNIN et Alex BEAUPAIN
Grand Format : Ed. JC Lattes
Petit format : Edition Pocket

   
Photo : Couverture de l'édition Grand format

Roman et enquête écrits par Isabelle Monnin
Chansons d’Alex Beaupain


En juin 2012, j’ai acheté sur Internet un lot de 250 photographies d’une famille dont je ne savais rien. Les photos me sont arrivées dans une grosse enveloppe blanche quelques jours plus tard. Dans l’enveloppe, il y avait des gens à la banalité familière, bouleversante. Je n’imaginais alors pas l’aventure qu’elle me ferait vivre.


J’allais inventer la vie de ces gens puis je partirais à leur recherche. Un soir, j’ai montré l’enveloppe à mon meilleur ami, Alex Beaupain. Il a dit : « On pourrait aussi en faire des chansons. » L’idée semblait folle.


Le livre contient un roman, un album photo, le journal de bord de mon enquête et un disque, interprété par Alex, Camelia Jordana, Clotilde Hesme et Françoise Fabian. Les gens de l’enveloppe ont prêté leur voix à deux reprises de chansons qui ont marqué leur vie.


Les gens dans l’enveloppe est ainsi un objet littéraire moderne et singulier. Faisant œuvre de vies ordinaires, il interroge le rapport entre le romancier et ses personnages. Il est surtout l’histoire d’une rencontre, entre eux et moi.

Lire ma chronique sur ce livre 


Le rouge vif de la Rhubarbe d'Auður Ava Ólafsdóttir
Editions Zulma


Le rouge vif de la rhubarbe
Souvent aux beaux jours, Ágústína grimpe sur les hauteurs du village pour s’allonger dans le carré de rhubarbe sauvage, à méditer sur Dieu, la beauté des nombres, le chaos du monde et ses jambes de coton. C’est là, dit-on, qu’elle fut conçue, avant d’être confiée aux bons soins de la chère Nína, experte en confiture de rhubarbe, boudin de mouton et autres délices.
Singulière, arrogante et tendre, Ágústína ignore avec une dignité de chat les contingences de la vie, collectionne les lettres de sa mère partie aux antipodes à la poursuite des oiseaux migrateurs, chante en solo dans un groupe de rock et se découvre ange ou sirène sous le regard amoureux de Salómon. Mais Ágústína fomente elle aussi un grand voyage : l’ascension de la « Montagne », huit cent quarante-quatre mètres dont elle compte bien venir à bout, armée de ses béquilles, pour enfin contempler le monde, vu d’en haut…

Bilqiss de Safia AZZEDINE
Edition poche : editions J'ai lu


Bilqiss



 Dans un pays où la charia est strictement appliquée, Bilqiss est condamnée à la lapidation pour avoir lancé l'appel à la prière à la place du muezzin. Qui lui jettera la première pierre, du juge en proie à un amour impossible ou de la journaliste américaine pétrie de bons sentiments ? Bilqiss refuse de se soumettre, parle, rit, pleure, fustige ceux qui n'ont que le nom d'Allah à la bouche. Le roman d'une femme frondeuse qui se réapproprie Allah et ne craint pas de mourir pour rester fidèle à elle-même.

« L'écriture est magnifique, tant dans la forme que sur le fond. C'est fin, subtil, léger et tragique à la fois et, surtout, sans être doctrinal ni manichéen puisque plusieurs visions et logiques de société se confrontent, très profond. »
Fred Runner - L'Express

Une faim de loup (lecture du petit  chaperon rouge)
de Anne-Marie GARAT - Edition poche : Actes Sud Babel



Une faim de loup


Du conte de Perrault, le plus célèbre du répertoire français, Anne-Marie Garat propose une interprétation subtile qui en restitue les sens occultes. Le dialogue intime qu’est la lecture – ici celle d’un écrivain – l’éclaire tour à tour par l’histoire littéraire et l’histoire tout court, l’étymologie, la stylistique, la psychanalyse, dans une langue virtuose.

D’où il ressort que le Loup n’est pas qui l’on croit, la galette et le chaperon non plus, ni les mères et mères-grand ; que cette histoire reste saignante en notre mémoire et d’une actualité tragique. Ce texte érotique et barbare relate le ravissement et l’effroi sans pareil de l’enfant dans sa rencontre avec le Mal et, par sa magistrale brièveté, sa pureté de langue, nous enseigne la suprématie de l’art dans toute transmission.
Auteur d’une oeuvre littéraire de tout premier plan, Anne- Marie Garat a obtenu le prix Femina pour son roman Aden (Le Seuil, 1992) et conquis un large public avec Dans la main du diable (Actes Sud, 2006 ; Babel n° 840) et L’Enfant des ténèbres (Actes Sud, 2008).


Honoré De Balzac - Illusions perdues
Edition : Le livre de Poche 

Illusions perdues

A Angoulême, David Séchard, un jeune poète idéaliste, embauche dans son imprimerie un ami de collège, Lucien Chardon, qui prendra bientôt le nom de sa mère, Rubempré. Poète lui aussi, il bénéficie d'une sorte de gloire locale et fréquente le salon de Louise de Bargeton à qui le lie bientôt une intrigue sentimentale qui fait tant jaser que tous les deux partent pour Paris. Voilà bientôt Lucien lancé dans le monde des lettres aussi bien que de la haute société, mais si Paris est la ville des « gens supérieurs », ce sera également pour lui celle des désillusions.
C'est bien la figure de Lucien, en effet, qui donne surtout son unité aux Illusions perdues qui ont d'abord été, de 1837 à 1843, une suite de trois romans devenus plus tard les trois parties de celui que nous lisons, quand Balzac eut conçu le projet de La Comédie humaine et décidé de faire de sa trilogie l'une des Scènes de la vie de province. Car si Paris reste bien au coeur du triptyque, c'est à Angoulême, néanmoins, que se noue le destin des héros, à Angoulême encore qu'il s'assombrit. Revenu dans sa ville natale, Lucien n'est pas loin d'y sombrer - avant une véritable ascension dont Balzac fera le récit dans un autre grand livre : Splendeurs et misères des courtisanes.

Edition de Patrick Berthier.


Nicolas CLEMENT - Sauf les fleurs
Editions : Libretto


Sauf les fleurs -

Préface de Valentine Goby

Prix Emmanuel-Roblès 2014
Lauréat du festival du premier roman de Chambéry 2014
Prix du métro Goncourt 2014

Marthe vit à la ferme avec ses parents et son frère Léonce. Le père est mutique et violent, mais l’amour de la mère, l’enfance de Léonce et la chaleur des bêtes font tout le bonheur de vivre. À seize ans, elle rencontre Florent et découvre que les corps peuvent aussi être doux. Deux ans plus tard, le drame survient. Les fleurs sont piétinées, mais la catastrophe laisse intacts l’amour du petit frère et celui des mots.

Une histoire bouleversante et charnelle, une langue d’une puissance étincelante : la voix de Marthe, musicale et nue, accompagnera le lecteur pour longtemps.

Franck THILLIEZ - Avant Pandemia - Le grand voyage
Editeur Poche : Pocket

Couverture


La croisière de douze jours s'annonce idyllique et les vacances de rêve. Gilda et son fils sont émerveillés par la visite du paquebot sur lequel ils viennent d'embarquer. Ils partagent leur modeste cabine avec deux autres personnes, à l'entrepont du bateau. Le départ est à peine perturbé par un incident étrange : la porte des toilettes, près de leur cabine, est bloquée de l'intérieur. Lorsque le personnel navigant parvient à l'ouvrir, s'en échappe un oiseau affolé. Mais quand le paquebot s'arrête en pleine nuit, que les portes étanches se ferment et que le personnel se refuse à toute explication, l'inquiétude laisse progressivement place à la panique... Que se passe-t-il exactement ?
Millennium 1 2 3  de Stieg LARSSON chez Actes Sud

















Millenium 4 de David LAGERKRANTZ



Sorj CHALANDON - Le 4eme Mur
Edition Poche : Le livre de poche





















L'idée de Samuel était belle et folle : monter l'Antigone de Jean Anouilh à Beyrouth. Voler deux heures à la guerre, en prélevant dans chaque camp un fils ou une fille pour en faire des acteurs. Puis rassembler ces ennemis sur une scène de fortune, entre cour détruite et jardin saccagé. Samuel était grec. Juif, aussi. Mon frère en quelque sorte. Un jour, il m'a demandé de participer à cette trêve poétique. Il me l'a fait promettre, à moi, le petit théâtreux de patronage. Et je lui ai dit oui. Je suis allé à Beyrouth le 10 février 1982, main tendue à la paix. Avant que la guerre ne m'offre brutalement la sienne. S. C
Catherine POULAIN - Le grand MarinGrand format : Editions de l'olivier



Une femme rêvait de partir.
De prendre le large.
Après un long voyage, elle arrive à Kodiak (Alaska). Tout de suite, elle sait : à bord d’un de ces bateaux qui s’en vont pêcher la morue noire, le crabe et le flétan, il y a une place pour elle. Dormir à même le sol, supporter l’humidité permanente et le sel qui ronge la peau, la fatigue, la peur, les blessures…
C’est la découverte d’une existence âpre et rude, un apprentissage effrayant qui se doit de passer par le sang. Et puis, il y a les hommes. À terre, elle partage leur vie, en camarade.
Traîne dans les bars.
En attendant de rembarquer.
C’est alors qu’elle rencontre le Grand Marin.

Sorj CHALANDON - Profession du père
Edition poche : Le livre de poche

Mon père disait qu'il avait été chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d'une Église pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle jusqu'en 1958. Un jour, il m'a dit que le Général l'avait trahi. Son meilleur ami était devenu son pire ennemi. Alors mon père m'a annoncé qu'il allait tuer de Gaulle. Et il m'a demandé de l'aider.
Je n'avais pas le choix.
C'était un ordre.
J'étais fier.
Mais j'avais peur aussi...
À 13 ans, c'est drôlement lourd un pistolet.
S. C.
A Suivre !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez pas a laisser un p'tit mot !
Merci pour votre visite et à bientôt !