Quelques livres en vitrine !

Gael FAYE reçoit le Prix Audiolib 2017 pour son premier roman Petit Pays

Rechercher dans ce blog

jeudi 21 juillet 2016

Roald Dahl - Matilda



Livre lu en Juillet 2016



Pourquoi j'ai choisi ce livre : 
Je venais de terminer "Le Bon Gros Géant" BGG (Actuellement au cinéma depuis hier - Cliquez pour voir la bande annonce et la chronique de ce bouquin), j'ai adoré les couvertures de la réédition Folio illustrées par Quentin Blake  a l'occasion du centenaire de la mort de Roald DAHL (Cliquez ici pour les voir toutes !). Et ma libraire jeunesse habituelle m'a conseillé (après avoir donc lu Charlie et la chocolaterie et le BGG)  Matilda

4eme de Couverture : 
Le père de Matilda Verdebois pense que sa fille est une petite idiote.
Sa mère, passe tous ses après-midi à jouer au loto.
Quant à la directrice de l'école, Melle LEGOURDIN, c'est la pire de tous : un monstrueux tyran qui trouve que les élèves sont des cafards. Elle les enferme même dans son terrible étouffoir.
Matilda, elle est une toute petite fille extraordinaire à l'esprit magique et elle en a assez.
Tous ces adultes feraient bien de se méfier, car Matilda va leur donner une leçon qu'ils ne sont pas prêts d'oublier.

Mon avis : 
Un petit détour dans l'univers de Roald DAHL entre deux livres plus conséquents ne fait pas de mal.
Et c'est la petite Matilda qui a su retenir mon attention. Bien sur la couverture de la nouvelle édition a l'occasion du centenaire de la disparition de l'auteur est MAGNIFIQUE et, bien que j'ai trouvé l'histoire toute mignonne, je n'ai pas ressenti le même ....frisson...  le même... plaisir que lorsque j'ai découvert l'univers de Charlie ou du BGG. Certes, les histoires ne sont pas comparables, mais il y'a tout de même une patte Roald DAHL, une empreinte de l'auteur que l'on devrait pouvoir retrouver ... peut-être dans le style d'écriture. N'en demandons pas trop non plus nous sommes dans du livre jeunesse.... écrit en 1988... et néanmoins ...Matilda VERDEBOIS, cette petite fille surdouée (peut-être ... trop pour son âge, ce qui m'a aussi dérouté) ; délaissée par ses parents, - à qui seuls les feuilletons, et la télévision intéressent - a son petit côté mystérieux, magique.... puisqu'au-delà de savoir lire, écrire et compter depuis toute jeune (elle a lu DICKENS, HEMINGWAY... a 6 ans !!!, au fur et à mesure elle va prendre conscience de certains pouvoirs qu'elle possède et.... consciemment ou non... va donner des petites leçons... à son entourage. Elle va se lier d'amitié avec Mademoiselle Candy sa maîtresse, intriguée par les prouesses de cette petite fille, qui va lui servir (sans demande aucune) à régler quelques comptes. De quelle manière ? Pourquoi ? Je ne le dévoilerai pas.
J'ai beaucoup aimé la description de la maison de Mademoiselle Candy, la douce institutrice dont tout enfant rêverait... ainsi que la description détaillée du trajet entre l'école et la maison de l'institutrice de Matilda... Une sorte de petite cassure entre monde réel et imaginaire dans cette description.
J'ai moins  aimé le caractère dragonesque de  Mademoiselle LEGOURDIN... et les manigances malhonnêtes du père de Matilda, la bassesse et la bêtise des parents de cette petite fille extraordinaire.
J'ai passé un petit moment léger avec ce livre qui fait partie des œuvres majeures de Roald DAHL et ce fut une jolie petite découverte. Eh bien non je n'avais jamais lue cette histoire Ca m'a un petit peu changé de ce que je lis d'habitude et ce n'était pas désagréable.

tous les livres sur Babelio.com


Un merci tout spécial a Gaëlle pour m'avoir suggéré ce livre.

Ça commence comme ça : 
Pères et mères sont des gens bien curieux. Même  lorsque leurs rejetons sont les pires des poisons inimaginables, ils vont plus loin : l'adoration les aveugle à tel point qu'ils arrivent à se persuader du génie de leur progéniture. Mais après tout, quel mal à cela ? Ainsi va le monde.

Citation : 

Les livres la transportaient dans des univers inconnus et lui faisaient rencontrer des personnages hors du commun  qui menaient des vies exaltantes. Ainsi, navigua-t-elle sur d'antiques voiliers avec Joseph CONRAD, explora-t-elle l'Afrique avec Ernest HEMINGWAY et l'Inde avec Rudiyard KIPLING. Ainsi, assise au pied de son lit, dans sa petite chambre d'un village anglais, visita-t-elle de long en large et de haut en bas le vaste monde.

Belle journée !

2 commentaires:

  1. J'avais passé un super moment avec ce livre !

    RépondreSupprimer
  2. Matilda, ce livre est tout sauf léger, voyons ! J'ai lu The BFG cet été, je ne l'avais jamais lu :-)

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas a laisser un p'tit mot !
Merci pour votre visite et à bientôt !