Quelques livres en vitrine !

Gael FAYE reçoit le Prix Audiolib 2017 pour son premier roman Petit Pays

Rechercher dans ce blog

samedi 9 juillet 2016

SJ Watson - Une autre vie
Lecture commune avec Chachadu14




Livre lu en Juillet 2016
Sortie poche : 12/01/2017
Lecture Commune avec Chachadu14 sur Livraddict


Pourquoi j'ai choisi ce livre :
J'ai vraiment adoré "Avant d'aller dormir" qui m'avait été conseillé par une personne sur livraddict.
Puis avec Chachadu14, sur ce meme forum, vu que nous avions apprécié tous deux ce bouquin, nous avons décidé  de lire le suivant de cet auteur, paru aux éditions Sonatine en 2015.

4eme de Couverture : 
Femme au foyer, Julia mène une vie bien rangée à Londres avec son mari et son fils. Lorsqu'elle apprend la mort de sa jeune sœur, Kate, victime d'une agression a Paris, près du canal de l'Ourcq, elle est sous le choc. Les deux sœurs, dont les relations n'ont jamais été faciles, s'étaient perdues de vue.
Ne parvenant pas a faire son deuil, Julia décide d'aller a Paris afin d'en savoir plus sur la vie que menait Kate. La, elle apprend que celle-ci fréquentait assidûment les sites de rencontre en ligne. Le doute s'insinue alors dans son esprit : et si la mort de sa sœur n'était pas due a une simple agression mais a une mauvaise rencontre ?. Ne pouvant se débarrasser de cette idée obsédante, Julia décide de se faire passer pour Kate sur les sites que celle-ci utilisait.
Toutefois, a l'age des bilans, des remises en question, des ambitions laissées derrière elle, Julia ne réalise pas qu'elle est en train de jouer un jeu dangereux à double titre. Si, en effet, elle a raison sur les circonstances de la mort de sa sœur, elle prend tous les risques. Et en goutant a une autre vie plus excitante, que va t'il rester de la sienne ?

Mon avis : 

444 pages .... c'est le nombre de pages de ce livres... La coincidence aurait été qu'il n'en fasse pas ce nombre la.... mais 666.... chiffre diabolique... a la mesure de ce thriller psychologique haletant, machiavélique et palpitant.

Avant d'aller dormir avait été un coup de cœur de part sa construction, son écriture et sa fluidité.
Une autre vie récidive selon les mêmes critères. J'ai pris beaucoup de plaisir a lire ce bouquin et lire sa morale bien présente : ne jamais faire confiance a qui que ce soit sur les réseaux sociaux. Il nous rappelle que nous ne connaissons que peu les personnages qui nous entourent, il nous rappelle de faire attention a ce que nous faisons et disons au quotidien par les voies numériques. C'est très d'actualité en ce moment.

Ce livre m'a rappelé un autre livre que j'avais lu en février dernier je crois "Celle que vous croyez" de Camille LAURENS, exploitant le filon numérique et l'image que nous donnons aux autres. Je me suis rendu compte de quelques paralleles entre ce bouquin et celui de Watson, meme si l'histoire n'a rien a voir.

Enchaînant fausses pistes, jeu de miroirs, il nous entraîne dans une forme de folie ... mêlant paranoia, schizophrénie, recherche de ses racines, addictions, séduction. Il nous tient en haleine jusqu’à la fin, avec des rebondissements inattendus qui sont venus briser plus d'une fois ma logique.
Ce fut une excellente lecture. Pas un coup de cœur a cause du fait que j'ai deviné certaines petites choses en milieu de livre, mais il mérite toutefois son petit 5 étoiles.


tous les livres sur Babelio.com


Citations :
Je regarde fixement sa photo comme s'il s'agissait d'une énigme à résoudre. Il a l'air gentil, innocent en fait, mais qu'est-ce que cela veut dire, après tout ? N'importe qui peut trouver une bonne photo, on peut toujours se présenter sous son meilleur jour. N'est-ce pas ce que nous essayons tous de faire, d'une certaine manière ? Montrer notre meilleur visage au monde, camoufler la noirceur qui se cache à l'intérieur ? Le filtre d'internet rend juste la chose plus aisée.


Et voilà à nouveau ce mot "aimer" . Nous ne l'avons jamais utilisé . C 'est quelque chose que nous avons abordé seulement de manière indirecte . " J'aime quand tu"... "J'aime ta façon de "...
Nous n'avons pas encore osé le verbe , la construction directe . Nous n'avons jamais été aussi loin que "je t'aime ."

Je prends conscience, avec une soudaine clairvoyance, que nous portons des masques, tous, tout le temps. Nous présentons un visage, une version de nous-mêmes, au monde, aux autres. Nous affichons un visage différent en fonction de ceux que l'on côtoie et de ce que l'on attend de nous. Même lorsque nous sommes seuls, nous portons un autre masque encore, la version de nous-mêmes que nous préférons.


La schizophrénie du désir ; il est difficile de croire que l’intimité que nous partagions, il y a quelques secondes à peine, peut s’effacer en un instant.


Ressources :


Cliquez ici pour accéder a ma chronique sur le livre "Avant d'aller dormir" du même auteur.

3 commentaires:

  1. J'avais adoré "avant d'aller dormir" du coup celui-ci me tente beaucoup !

    RépondreSupprimer
  2. J'avais adoré "Avant d'aller dormir", tu me donnes envie de lire celui-ci :D

    Au passage, je t'ai nommé pour le Liebster Award si cela t'intéresse, toutes les informations par ici: http://lecturesdelyuna.blogspot.fr/2016/07/liebster-award.html

    Belle journée,
    Ely

    RépondreSupprimer

N'hésitez pas a laisser un p'tit mot !
Merci pour votre visite et à bientôt !